Témoignages

Quelques témoignages

  1. Henri : « J'ai découvert le Neurofeedback, par l’intermédiaire de mon médecin traitant qui me l’a conseillée. Des les premières séances, j ai ressenti une diminution de mes acouphènes. Je me sens apaisé. J’ai pu diminuer les traitements médicamenteux que je prenais avec succès. Je ne peux que recommander cette méthode, aux gens qui comme moi, souffrent de cette pathologie. Sans compter sur l’écoute bienveillante de Madame AGAPE qui a su m’accompagner tout au long de mon cheminement. »

  2. Cécile : « C'est lors d’une conférence d’une Psychologue, Madame FILIOZAT Isabelle que j’ai entendu parler pour la première fois du Neurofeedback. Après réflexion, je me suis décidée à aller voir une praticienne en Neurofeedback, Madame AGAPE. Cette thérapie m a fait beaucoup de bien. Je me suis très vite sentie plus détendue. Je gère beaucoup plus facilement mon stress et sais prendre du recul par rapport aux épreuves de la vie. Grâce au Neurofeedback, j’ai pu réguler mon appétit et perdre mes kilos superflus. »

  3. Julie : «  Ma fille Pascale âgée de 10 ans est dyslexique. Le Neurofeedback lui a permis de se concentrer plus facilement à l’école et dans ses activités sportives et notamment le tennis. À la maison elle est beaucoup plus sereine et je n’ai plus de plainte de la part des enseignants à l’école. Du coup je me sens également moins stressée. L’institutrice me signale de nets progrès en écriture et en dictée »

  4. Pauline : «  C'est mon thérapeute qui m’a parlé du Neurofeedback. J’avais de grosses difficultés à préparer un événement de ma vie : mon mariage. Au bout de quelques séances, J’ai retrouvé la sérénité. Mes angoisses ont disparu. Je sais maintenant prendre du recul par rapport aux situations qui auparavant me perturbaient complètement. J’ai retrouvé la joie de vivre. Je me sens bien dans ma peau ».

  5. Berthe : « Mon neurologue m’a prescrit des séances de Neurofeedback suite à un burn-out qui a entrainé pour moi des lésions cérébrales. Les médicaments ne m’ont pas permis de remonter la pente. Je n’étais plus en capacité de travailler, ni de conduire mon véhicule. J’avais perdu toute autonomie. Après 20 séances de Neurofeedback, je me suis rétablie et j’ai pu reprendre mon activité professionnelle. Je suis en pleine forme et reprends gout à la vie, aux voyages ».

  6. Julien : «  Mon fils Julien 11 ans, a été diagnostiqué comme enfant porteur de troubles TDAH.Il est suivi depuis 3 ans par un psychologue, les progrès sont lents et les difficultés à l’école nous pèsent. Apres 3 mois de prise en charge par le Neurofeedback, l’instituteur constate une nette amélioration de sa concentration et des résultats scolaires sont améliorés. Le professeur de piano remarque également plus de concentration et des progrès qui le surprennent. A la maison, il y a moins de tensions. On peut enfin souffler ».

  7. Antoine :«  J'ai 25 ans et je souffre d’autisme Syndrome d’Asperger. J’avis beaucoup de difficultés dans mon travail. J’occupe en emploi aidé dans une bibliothèque. Je suis facilement stressé, en particulier dés qu’un problème se pose. J'ai fait 15 séances de Neurofeedback. Et petit à petit, j’ai appris à mieux gérer mes angoisses. Je suis plus sur de moi .Je n ai plus peur de rencontrer le public. Depuis j’ai de nouveaux projets et j’espère pouvoir préparer mon installation dans un appartement. »

  8. Marie : «  La maladie de Parkinson m’a rendue dépressive. Je n’avis plus gout à rien. Je ne sortais plus de chez moi. J’ai commencé des séances de Neurofeedback au mois de décembre. Après 6 séances, j'ai fait des ballades en forêt… Je tremble moins. La maladie ets toujours là, mais j’ai appris à vivre avec elle et souffre beaucoup moins depuis que je fais du Neurofeedback. »

  9. Pascale : «  J'ai perdu ma meilleure amie, décédée suite à un accident de voiture, sous mes yeux. Depuis, je dormais mal et je culpabilisais car je n’ai pas pu intervenir pour la sauver. J’ai commencé à prendre des antidépresseurs. Puis, grâce à une amie de ma mère, j'ai découvert le Neurofeedback. La Thérapeute madame AGAPE, m’a accompagné pendant 16 séances et j'ai pu enfin faire mon travail de deuil. Je me sens maintenant libérée de la culpabilité ».